Utilitaires
Scripts
Divers
Jeux
Rechercher
Quillevere.net
Réflexions informatiques

Comparaison des SGBDR gratuits

23/06/2019
Base de données
Le SGBDR est un élément central sur la plupart des systèmes et logiciels informatiques. Il doit garantir des performances en stockage, en accès et en protection des données. En terme d'accès, il assure une qualité, une pérennité et une confidentialité des données tout en masquant la complexité des opérations. Bien que les fonctionnalités basiques d'accès et d'enregistrement des données se retrouvent dans les différents SGBDR, il convient de bien connaître leurs différences pour s'assurer de faire le bon choix sur un projet.

Le but de cette analyse sera de présenter non exhaustivement quelques-un des SGBDR, parmi les plus répandus, et d'en faire un comparatif, sur différents plans. Cette analyse a été faite en mai 2018 et les versions/fonctionnalités ci-dessous peuvent avoir évolué.

Le site db-engines.com présente un large panel des moteurs de bases de données, classés par popularité. Cette popularité est calculée sur plusieurs critères (nombre de requêtes sur les moteurs de recherche Bing et Google, fréquence Google Trends, offres d'emploi, profils sur les réseaux professionnels...). Sur la partie SGBDR, 137 systèmes sont présents au mois de mai 2018, dont voici les 9 premiers :

Comparaison de l'usage de SGBDR

Pour cette analyse, j'ai limité la comparaison aux 4 premiers pour plusieurs raisons :

  • Ce sont les plus populaires : ils représente 78 % des scores db-engines.
  • Deux d'entre eux sont distribués en Open Source et les 2 autres en licence commerciale (ce qui permet de comparer les versions communautaires et propriétaires).
  • Ces différents moteurs sont déjà très aboutis pour la plupart des besoins classiques.
  • Ce sont les plus fréquemment proposés dans des logiciels tiers, ce qui assure une plus grande compatibilité.
  • Étudier 4 SGBDR parmi les plus utilisés au monde me semble suffisant car certains d'entre eux proposent plusieurs distributions.

Oracle Database

Historique

Oracle Database a été développé par les américains Larry Ellison, Bob Miner et Ed Oates, les 3 co-fondateurs de la société Oracle Corporation, en 1979 (la première version était la 2, pour des raisons marketing).

Versions

La version majeure actuelle, la v.12, date de 2013. Plusieurs distributions du moteur sont proposées :

  • Express Edition : une version gratuite proposée depuis 2005.
  • Personal Edition : cette version est limitée à un utilisateur.
  • Standard Edition 2 : limitée à 4 processeurs.
  • Entreprise Edition : La commercialisation de cette version est dédiée aux architectures 3 tiers et supporte un nombre d'utilisateurs plus élevé.

Coût des licences

La version Personal Edition est à 399 euros en version perpétuelle (ou 80 euros/an).

La version Standard est à :

  • 15.194 euros par processeur en version perpétuelle (ou 3.039 euros/an).
  • 304 euros par utilisateur nommé en version perpétuelle (ou 61 euros/an).

La version Entreprise est à :

  • 41.240 euros par processeur en version perpétuelle (ou 8.248 euros/an).
  • 825 euros par utilisateur nommé en version perpétuelle (ou 165 euros/an).

Pour calculer le coût des versions Standard et Entreprise, il faut comptabiliser le nombre de licences à acheter :

  • La licence utilisateurs nommés : cette licence couvre l'utilisation du logiciel pour un utilisateur (humain ou non), qui doivent être identifiés nommément, quel que soit le nombre de machines.
  • La licence par processeur : selon la puissance du processeur (nombre de processeurs, de coeurs et facteur de puissance), un certain nombre de licences doivent être achetées. Cette licence ne dépend pas du nombre d'utilisateurs

De plus, certains options (plugins) peuvent être achetées (Real Application Clusters, Active Data Guard, Partioning...).

Support technique

Oracle Premier Support est le support pour les outils Oracle. Un support payant est disponible pour les utilisateurs nommés et pour les licences processeur.

La première année, le support est inclus dans le prix des licences.

Fonctionnalités particulières / avantages

  • SQL et langage de procédure stockée PL/SQL
  • Gestion de grands volumes de données (plusieurs centaines de To par fichier).
  • Montage sur plusieurs serveurs possible.
  • Base sécurisée, avec des optimisations de performance automatiques et une réduction de la complexité pour les utilisateurs.
  • C'est le moteur SGBDR le plus mature et le plus populaire.

Inconvénients

  • Le coût d'une base Oracle est beaucoup plus élevé qu'une base SQL Server et n'est pas toujours dans les moyens de petites structures.
  • Le moteur est complexe et nécessite des compétences particulières en installation et en maintenance.

MySQL

Historique

MySQL a été créé en 1995 pour un usage initialement personnel et a été développé jusqu'à la version 5.2 par MySQL AB, une entreprise Suédoise. En 2008, cette société est achetée par Sun Microsystems. Un an après, Sun est à son tour achetée par Oracle et MySQL lui appartient désormais.

Versions et distributions

La dernière version en date de MySQL est la 8.0 (les versions 6 et 7 ont été abandonnées).
Plusieurs distributions existent :
  • Version libre :
    • MySQL Community Edition
  • Versions commerciales :
    • MySQL Standard Edition : similaire à la version Community mais avec des fonctionnalités supplémentaires (sur le logiciel MySQL Workbench en particulier)
    • MySQL Enterprise Edition : similaire à la version standard mais avec des fonctions avancées (routage, partitionnement, nouveau moteur de stockage, monitoring, sauvegarde, sécurité).
    • MySQL Cluster Carrier Grade Edition : similaire à la version Entreprise mais adaptée aux gros volumes.

Coût des licences

La Standard Edition coûte environ 2.000 €/an, l'Enterprise coûte 4.344 €/an et la Cluster Carrier coûte 8.688 €/an.

Quant à la version Community, elle est gratuite.

Support technique

Le support 24h/24 et 7j/7 est inclus dans le prix des licences pour les versions commerciales. Pour la version Community, documentation et forums de discussion permettent de trouver de l'information.

Fonctionnalités particulières / avantages

  • Langage SQL et langage de procédure stockée depuis la version 5
  • NoSQL depuis la dernière version, avec le support de document
  • Fonctions JSON depuis la dernière version, qui permet de traiter des données JSON comme une structure relationnelle.
  • Réplication simple à mettre en place
  • Deux moteurs de stockage : InnoDB et MyISAM. MyISAM ne gère pas les clés étrangères et pose des verrous sur les tables entières et non sur des lignes spécifiques mais dispose de performances en lecture plus rapides qu'InnoDB.
  • Très répandu pour les hébergements de sites Internet
  • MySQL Workbench (logiciel pour modéliser une base à l'aide d'un MPD). L'outil était assez buggé jusqu'en 2014 mais a depuis bénéficié de corrections. Il permet même de convertir une base SQL Server vers MySQL ou de faire du reverse engineering sur une base MySQL.

Inconvénients

  • Réparation des tables peu avancée, en cas de corruption des données
  • Manque de performance sur les volumes élevés de données
  • Pas de sauvegarde à chaud
  • Gestion des index limitée
  • Libre mais pas Open Source
  • Peu de flexibilité dans la création des procédures stockées
  • MySQL n'implémente pas complètement le standard SQL, ce qui fait que passer d'un SGBDR à un autre peut présenter des difficultés.
  • La concurrence en lecture-écriture peut être problématique.
  • Certaines fonctionnalités sont manquantes, selon le choix du type de base, comme la recherche full text.

Microsoft SQL Server

Historique

Co-développé par Microsoft et Sybase en 1989, ce SGBDR porte initialement le nom de Sybase SQL Server et ce n'est qu'en 1994 qu'il se nomme Microsoft SQL Server, lors de la fin du contrat qui lie les 2 sociétés.

Microsoft continuant seul le développement, il n'a de cesse évolué à raison d'une version majeure environ tous les 2 ans, le projet ayant représenté l'un des investissements logiciels les plus coûteux au monde.

Versions et distributions

La version actuelle est la 2017, qui se divisent en 4 distributions :

  • Version Developer : très proche de la version Entreprise, la licence interdit son exploitation en production.
  • Version Express : limitée à 4 cœurs, limites mémoire, 10 Go de base
  • Version Standard : limitée à 24 cœurs, limites mémoire, 524 Po de base
  • Version Entreprise : pas de limite de cœurs ni de mémoire, 524 Po de base

Coût des licences

Un système de licence par nombre de cœurs existe : il faut comptabiliser tous les cœurs du serveur, appliquer un coefficient selon le type de processeur et acheter le nombre de licences correspondantes.

  • Version Developer : gratuite
  • Version Express : gratuite
  • Version Standard : 3.151 euros par cœur
  • Version Entreprise : 12.088 euros par cœur

Les licences ont une durée de validité illimitée dans le temps.

Support technique

Un support professionnel est disponible, à raison de 299 €/incident, disponible les jours ouvrés aux heures de bureau. En dehors de ces heures, un mode urgent, à 598 €/incident est proposé.

Fonctionnalités particulières / avantages

  • SQL avec procédures stockées en Transact-SQL (T-SQL)
  • Naturellement multi-bases et multi schémas, permettant d'écrire en une requête des jointures entre plusieurs bases de données.
  • Présence d'un ETL (SQL Server Integration Services), d'outils de BI (SQL Server Analysis Services), d'un générateur d'états (SQL Server Reporting Services).
  • SQL Server Express peut être un point de départ idéal pour commencer gratuitement à structurer une base de données, avant d'envisager si besoin, de passer sur une autre version avec plus de possibilités.

Inconvénients

  • Le tarif des versions de SQL Server peut être un investissement trop lourd pour de petites structures.
  • SQL Server utilise un langage particulier, différent de MySQL et Oracle, rendant plus difficile la recherche de compétence sur cette technologie.

PostgreSQL

Historique

Ce moteur a été développé initialement en 1985 par l'américain Michael Stonebraker, sous le nom de Postgres. En 1994, face au temps de développement grandissant du projet, la version 4.2 du logiciel est publié sur Internet, sous le nom Postgres95, afin d'être maintenue par une communauté de développeurs.

En 1996, le logiciel est rebaptisé PostgreSQL.

Versions et distributions

La version actuelle est la 10.4 et est disponible sur de nombreux systèmes d'exploitation, une seule distribution est proposée par système. Celle-ci inclus donc toutes les fonctionnalités du moteur.

Coût des licences

Le logiciel est open source et gratuit.

Support technique

Sur le site officiel (https://docs.postgresql.fr/), une documentation dans plusieurs langues et des forums permettent de poser des questions.

Des sociétés privées proposent également du support sur le moteur (exemple : https://www.dalibo.com/)

Fonctionnalités particulières / avantages

  • SQL et langage de procédure stockée PL/pgSQL.
  • Le logiciel dispose de plusieurs interfaces : en ligne de commande, graphique, web...
  • Une forte communauté expérimentée supporte PostgreSQL, accessible sur des référentiels techniques ou par des questions/réponses.
  • Beaucoup d'outils tiers en Open source fonctionnent autour de ce SGBDR.
  • Il est possible d'étendre les procédures stockées par programmation.

Inconvénients

  • Malgré son statut avancé et la continuité de ses mises à jour, l'outil souffre d'un manque de popularité par rapport aux 3 premiers, ce qui rend son support plus difficile.
  • Pour de simples lectures, l'utilisation de PostgreSQL peut paraître moins abordable et moins performante que les autres SGBDR, plus faciles à prendre en main.

Comparaisons

Coût des licences

Comme les bases pour calculer le coût des différents produits sont multiples (il y a des coûts au processeur, au nombre d'utilisateurs, des licences perpétuelles ou annuelles), il faut nécessairement faire certains choix pour présenter un comparatif tarifaire. Voici une estimation du coût des licences pour un processeur et un utilisateur pendant 5 ans :

Comparaison de l'usage de SGBDR

On peut voir clairement que les solutions d'Oracle sont les plus onéreuses.

Tableau de comparaison des SGBDR gratuits

Le tableau ci-dessous donne quelques éléments sur lesquels des différences sont notables entre les différents SGBDR :

CritèresOracle Database
Express Edition
My SQL
Community
SQL Server
Express
PotgreSQL
Systèmes d'exploitation compatibles★★
Linux, Windows 32/64
★★
Linux, Windows, Mac OS, FreeBSD

Windows
★★★
Linux, Windows, Mac OS, multiples UNIX...
Installation et facilité de maintenance
Nécessites des compétences particulières

Simple mais peu étendue
★★★
Complète grâce aux plans de maintenance
★★
Difficulté moyenne
Limites matérielles
1 Go de RAM / 1 coeur
★★★
Aucune
★★
4 Go de RAM / 4 coeurs
★★★
Aucune
Suivi du logiciel (par rapport à la dernière MAJ)
Juin 2014
★★★
Janvier 2018
★★★
Octobre 2017
★★★
Mai 2018
Intégration à l'environnement Windows
Normale

Normale
★★★
Intégré à visual Studio et à l'environnement Microsoft

Normale
Qualité du langage procédural★★
Complète

Lent et peu riche
★★
Complète et support de VB.Net, C# via DLL
★★★
Complète et support de plusieurs langages
Création de types de données définis par l'utilisateur★★★
Oui

Non
★★★
Oui
★★★
Oui
Création d'index basé sur des fonctions SQL
★★★
Oui

Non

Non
★★★
Oui
Expressions régulières
★★★
Oui
★★★
Oui

Non
★★★
Oui
Requêtes multi-bases
★★
Oui par un Database Link

Oui mais pas sur d'autres serveurs
★★★
Oui, même si la table est sur un autre serveur
★★
Oui mais accès par DBLink peu pratique
Support technique, documentation
★★
Communauté d'utilisateurs, documentation éditeur
★★★
Large communauté d'utilisateurs, documentation et forums disponibles
★★
Communauté d'utilisateurs, documentation éditeur

Petite communauté d'utilisateurs, documentation éditeur.
Concurrence d'accès aux données
★★
Support de MVCC mais écriture de segment d'effacement

Support de MVCC (INNOB) mais écriture de segment d'effacement
★★★
Support de MVCC avec restriction de croissance des informations
★★★
Support de MVCC avec restriction de croissance des informations
Nombre de langages de programmation supportés
★★★
24 langages
★★
19 langages

11 langages

9 langages
Méthode de réplication permettant d'assurer de la redondance
★★★
Maître-maître / maître esclave
★★★
Maître-maître / maître esclave

Non inclus sur cette version
★★
Maître-esclave
Capacité IN MEMORY (permet de stocker les tables en mémoire)
★★★
Oui
★★★
Oui
★★★
Oui

Non
Gestion de gros volumes de données
★★★
Plusieurs types de partitionnement proposés

Limite sur les tailles des tables selon le système

10 Go Maxi
★★
Utilisation des héritages de table complexe
Sauvegarde / restauration
★★★
Archivage et redondance des transactions permettant de récupérer les données

Pas de sauvegarde à chaud de la base
★★
Sauvegarde à chaud
★★★
Archivage et redondance des transactions permettant de récupérer les données
Disponibilité d'outils tiers gratuits permettant d'exploiter la base

Quelques-uns
★★★
Beaucoup
★★
Quelques-uns
★★
Moyennement
Nombre d'étoiles attribuées39343641

PostgreSQL ressort comme un outil à la fois complet, gratuit et performant. Cependant, sa faible communauté est pour l'instant un inconvénient à son développement.

Dernière modification le 23/06/2019 - Quillevere.net

Rechercher sur le site

rss RSS info Informations